JOIE PARTAGEE DES RETROUVAILLES LORS DU RETOUR DU PERE ROGER AU CONGO


LA VOIX D'UN ARTISAN DE PAIX GRANDS LACS S'EST ETEINTE

Voir l'étrange décès de KIZITO MIHIGO

https://youtu.be/ADm9WM359sl

https://soundcloud.com/user-789376372/la-voix-dun-artisan-de-paix

RENCONTRE AVEC LES RESPONSABLES DES MUTUELLES DE SOLIDARITE DANS DIFFERENTS VILLAGES


Télécharger
LETTRE DE ROGER
Lettre de ROGER 2020.pdf
Document Adobe Acrobat 956.9 KB

PHOTOS DE LA VISITE DU PERE ROGER AU BURUNDI

1) VISITE DES CHAMPS A MUBARAZI

2) RECOLTE DE POMME DE TERRE

3) VISITE D'UN PETIT JARDIN D'EPINARDS

4) PLANTATION D'AVOCATS

5) ECHANGES POUR VOIR COMMENT AMELIORER LE TOUT POUR LE BIEN DE LA POPULATION

6) VISITE D'UNE CHAMPIGNONNIERE AU MM GIHOSHA

7) PHOTOS AVEC LES AGENTS DE L'AFROKIDS INTERNATIONAL

 

RELATION BURUNDI-CONGO

Rien sans vous cher père,

 

Depuis que vous nous (moi et abbé Roger) avez mis en contact, nous continuons à collaborer pour nos activités de développement.

 

Abbé Roger est au Burundi depuis lundi. 

 

Je vous mets en attaché les photos de sa visite lors des activités d'aujourd'hui (visite de terrain) et réunion d'hier. 

 

Deman, il y a réunion à l'Université du Burundi dans le cadre du CRDS (Centre de Recherche en didactique des disciplines et de diffusion des sciences) dont je suis le responsable et que abbé Roger est membre associé.  Nous avons l'envie de mettre en des projets de recherche allant dans le sens de résoudre de problèmes réels de la société.

 

Le présent mail est de vous dire merci pour nous avoir mis en contact. Sans oublier de dire merci à l'abbé Roger pour sa collaboration.

 

Cordialement

 

Dr Banuza Alexis

 

Enseignant chercheur Université du Burundi

Directeur du CRDS


Réunion avec les responsables des mutuelles de solidarité dans plusieurs villages

LA JOIE DE RECOLTER
S’engager à accueillir, à apprendre et à accompagner exige beaucoup de patience, de créativité, de foi en Dieu et en tout être humain.
L’initiative de Mutuelle de solidarité (MUSO) est une réussite du fait que les bénéficiaires des dons apprennent à travailler en groupe de 10 personnes au maximum.
Au sein de ce groupe se passent tous les actes de charité, de solidarité mutuelle, grâce aux cotisations, aux crédits en vue des activités génératrices des revenus dont le petit commerce et l’élevage domestique.
Après une année d’expérience positive, d’autres groupes sont déjà nés et seront bientôt opérationnels.
Nous remercions toutes les personnes qui manifestent leur attention amicale ou leur soutien à ma mission dans la périphérie, auprès des fragilisés par la situation socio- politique à l’Est de la RDC.
Avec ma profonde gratitude.
P. Roger RUBUGUZO MPONGO


LE TEMPS DE LA RECOLTE AU FOYER DE PAIX-KAMBEHE               « Pêche miraculeuse » dans nos étangs.                                              4 avril 2020

TEMPS DE PARTAGE ET DE VENTE AU FOYER DE PAIX


Dieu sait bien faire les choses !
Les moments de confinement et de pénurie de denrées alimentaires, tombent pendant la période de pêche dans nos étang piscicoles au Foyer de Paix.
La récolte dépasse nos attentes et, aussitôt après la pêche « miraculeuse », le temps est au partage et à la vente des poissons : partage entre les membres bénéficiaires qui ont travaillé et vente pour alimenter la caisse de notre mutuelle de solidarité (Muso).
Nous n’aurons pas à attendre l’aide humanitaire qui risque de ne jamais aboutir dans nos périphéries !
Bientôt ce sera la récolte de nos patates douces qui reverdissent une superficie d’un hectare de nos terres.
Dieu soit béni et merci à tous les « artisans de paix » qui partagent nos valeurs et notre vision de développement dans la région de grands lacs.
Que le Seigneur vous bénisse.


P. Roger RUBUGUZO MPONGO


VOICI CE QUE NOS JEUNES SONT CAPABLES DE FABRIQUER AVEC LES MOYENS DU BORD

 

 

Chères amies,

 

Chers amis,

 

A la veille d’un " déconfinement progressif " dans certains pays européens, je me permets encore d'ajouter un émail à tant d'autres qui affluent dans vos boîtes aux lettres électroniques.  C'est ma seule manière de briser les frontières qui sont fermées de partout. C'est le moment du "restez chez vous" !

 

Il eut un temps où je l'entendais discrètement adressé aux étrangers qui semblaient venir "envahir" l'Occident ! Lorsqu'on l'entend de la bouche de nos dirigeants, de nos conseillers, de celles et ceux qui nous aiment, ça me donne à réfléchir... Normalement, "Rester chez soi" n'apporte  du bien qu'à celles et ceux qui le choisissent librement pour nourrir une autre Rencontre, avec le "Tout Autre" ou  pour d'autres rendez-vous essentiels : dans ce cas précis, rien que de bonheur ! C'est une chance inouïe !

 

Je saisie cette chance à la congolaise et pour le moment, tout semble bien se passer. Actuellement, confiné chez moi, au Foyer de Paix, je m'éclate avec les jeunes et, ensemble, nous essayons de rêver d'une autre Afrique, celle de la Fraternité, de la Liberté et de l'UBUNTU.

 

J'espère personnellement au triomphe de l'UBUNTU, après le confinement.

 

D'ailleurs, aurons-nous d'autres choix ?

 

Bien amicalement,

 

P. Roger Rubuguzo Mpongo

 


MEUBLES FORGES AU FDP-GL DE KAMBEHE

 

Après la soudure, le garnissage des meubles (photo 1)

L'union fait la force (photos 2 et 3)

Garnissage à l'atelier de couture (photos 4 et 5)

La main au travail : habiter son corps, tout en écoutant son cœur (photo 6)

Et voilà ... C'est beau § (photo 7)

L'UBUNTU : par les œuvres concrètes, diffuser la joie autour de soi (photos 8 et 9)

Roger respirent des énergies que diffusent les jeunes talents du Foyer de Paix : la joie du donner et du recevoir (photo 10)


PENDANT LE CONFINEMENT, TRAVAIL A LA FERME DE KAMBEHE II

Pendant le confinement, travaux à la ferme de KAMBEHE II.

 


Le confinement et les activités du foyer de paix m'ont coupé de mes parents qui habitent la banlieue de la ville de Bukavu à Bagira. 

 

Je suis heureux de les avoir trouvé en bonne santé et d'apprécier les résultats des médicaments à base des plantes médicinales fabriqués au Pôle Recherche du Foyer de Paix. 

 

Cette médecine naturelle que nous proposons aux malades des familles démunies a commencé à faire ses preuves.

 

Merci pour vos encouragements.

 

Roger

 


LES DERNIERES NOUVELLES DU FOYER DE PAIX

1. LA FABRICATION DES ETAGERES :
DERNIERE ETAPE AVANT L’INAUGURATION DE LA BIBLIOTHEQUE
LE 15 AOUT 2020

2. LA PRODUCTION ET VENTE DU MIEL A BASE DES PLANTES MEDICINALES Nos ruches traditionnelles abritent les abeilles depuis le mois d’avril 2020. Le miel produit est déjà en vente dans notre pharmacie spécialisée en médicaments à base des plantes médicinales

3. UNE FERME DEVENUE UNE VRAIE ECOLE DE L’ECOLOGIE INTEGRALE –

Elle s’inspire de l’enseignement du pape Francois sur la sauvegarde de l’écosystème dans notre « maison commune », la terre.

Michaël au contact avec la chèvre : les enfants privés de l’école à cause du confinement, découvre une autre école de l’écologie. C’est aussi pour eux et avec eux que nous voulons préserver la biodiversité.

Juma travaille à la ferme (espace écologique : il récupère le foin sur la brouette en vue du compostage dans notre jardin. Bientôt les sémailles et il faut déjà envisager de nourrir la terre grâce au fumier, un très bon engrais organique.

4. LE RETOUR D’UN EX-ENFANT SOLDAT POUR ANNONCER SON MARIAGE

Comme en pèlenage, Richard Omba, est revenu au Foyer de Paix, en ce lieu où il avait été accueilli, il y a 5 ans, après avoir deposé les armes dans la milice des « raïa mutomboki » (peuple en colère) de Bunyakiri. Etre temps, ill est devenu maçon dans la Province du Katanga et est venu nous présenter sa fiancée, native de Kambehe (village d’accueil). Il est d’une autre tribu des « batembo » que sa future épouse, de la tribu des « bashi ». Les deux sont de religion protestante.
Richard a retrouvé la maison (en planche) où il logeait à l’époque. Elle est devenue un laboratoire de médicaments à base des plantes médicinales et la cour intérieure abrite des les chèvres et des moutons. Il n’en revient pas et nous aussi ! Devinez, chers amis et amies, la joie d’une telle rencontre : toutes les émotions qu’elle peut susciter dans ce village et dans nos coeurs. Personnellement, je rends grâce à Dieu pour toutes ces surprises qui viennent comme pour nous dire : « malgré les difficultés, les jalousies, les médisances et les calomnies, les souffrances de tout genre, … tenez bon en faisant le bien. Tenez bon dans la foi et dans l’espérance en Dieu : Il est fidèle en ce qu’il fait (souvent avec humour !), Il est Amour et Miséricorde… Vous pouvez compter sur Lui et sur les personnes qu’Il met sur votre route ».
Merci à celles et à ceux qui s’accrochent ) à cette conviction que nous avons et partageons. C’est elle qui nous unit dans l’action de grâce et dans une sincère amitié, malgré la distance (barrière) géographique qui nous sépare. Ma prière nous accompagne. J’espère à bientôt.
Que Dieu vous bénisse. P. Roger MPONGO


Les enfants, venus nombreux au Foyer de paix, en colonie des vacances. Ils se sentent bien chez nous. 

 

Ils saluent tous ceux qui de près ou de loin nous aident à les aider.
Je vous remercie à leur nom.

 

Roger

 

1. Dans notre champs communautaire, situé dans le marais de Kambehe 2, nous avons la chance de faire pousser certaines plantes pendant l'été. Après le drainage du marais, nous y avons cultivé des haricots associés aux  courgettes,  aux sorghos et aux maïs. Nous y avons transféré quelques boutures des patates douces en vue d'y conserver les semences à vulgariser et à redistribuer aux paysans, en septembre, pendant la prochaine saison agricole, en saison de pluie.

 

2. Nous remercions toutes les personnes qui, malgré la crise économique, nous aident à tenir régulièrement ce rythme des saisons avec les paysans que nous accompagnons depuis plusieurs années et dans divers domaines. Plusieurs familles en vivent et un simple relâchement dans cet accompagnement serait catastrophique. Accompagnement psychologique ( des victimes des violences et conflits meurtriers dans la sous-région des grands lacs), spirituel ( en suscitant la foi incarnée, l'espérance et la charité en vue d'une conversion de vie), économique ( grâce aux primes mensuelles pour les divers travaux communautaires capables de contribuer au développement local, aux changements de mentalités dont un nouveau regard sur les personnes vulnérables : enfants, les femmes, les personnes en situation de handicap, etc).

 

3. Voilà un des aspects de ma mission, de ma vision, au Foyer de Paix depuis bientôt dix ans.

 

4. Votre fidélité à cette amitié sans frontières y est pour beaucoup et c'est cela qui rend notre mission, plus belle et libératrice. Les ronces, les épines ne manquent, mais les roses sont plus belles et plus visibles ! 

 

Ceux qui sont branchés à la théologie y devine l'application des fondamentaux de l'enseignement social de l'église. Je l'enseigne dans nos universités, mais je rêve de la vivre pleinement en acte, en témoigner par les oeuvres. Les premiers fruits de ce rêve qui est en train de se réaliser me permettent déjà d'inviter mes étudiants au Foyer de Paix pendant la partie pratique de mes cours. Et certains peuvent déjà y passer leur stage en vue de valider leur expérience professionnelle. 

 

5. Voilà ce que ce temps de confinement m'a permis de vivre plus intensément pendant ce long séjour au pays natal. Tout est grace ! 

 

Nos sites actualisés ( www.atelierfdp.fr et www.amani-kwenu.ch ) nous aident à mieux communiquer au-delà de nos frontières. Nous sommes très reconnaissants envers les amis français et Suisses qui nous facilitent ces liens grâce aux nouvelles technologiques. 

 

Que Dieu vous bénisse et vous protège. Bonnes vacances. Prenez soin de vous.

 

P. Roger Rubuguzo Mpongo

 


Chères amies, 

 

Chers amis,

 

Je suis heureux de vous annoncer que la précieuse bibliothèque de la famille Valeix est finalement bien logée au Foyer de Paix. L'inauguration aura lieu le 15 août 2020, au Centre de formations polyvalentes. 

 

En effet, ça fait déjà 4 ans que la famille Valeix nous a offert ce précieux cadeau en vue de notre mission en Afrique des grands lacs. Plusieurs parmi vous ont contribué à cette belle aventure au-delà des frontières, en contribuant au transport des livres depuis Toulon, jusqu'à Bukavu, via Alsace, Neuchâtel.

 

D'autres n'ont pas été indifférents à la construction de ce Centre devenu une référence scientifique et bientôt littéraire dans la chefferie de Kabare, au Sud-Kivu, en RDC. 

 

Une Grande salle de conférences, au rez-de- chaussée, quatre ateliers (couture, pharmacie des médicaments à base des plantes médicinales, salle de formation en informations, une salle disponible pour une formation en hydroélectrique- en projet) et le grenier qui abrite la bibliothèque. 

 

Durant quatre ans, nous avons serré la ceinture pour que ces projets porteurs d'avenir obtiennent un cadre de référence, dans ce milieu rural situé à 28 km de la ville de Bukavu. Il s'agit de permettre à nos jeunes d'avoir accès aux mêmes outils techniques que ceux de la ville et de limiter ainsi l'exode rurale. Une manière de travailler à la paix, en attaquant la délinquance juvénile à la racine !

 

Nous remercions la famille Valeix, les Associations Lunettes sans frontières, Appel du Pauvre (Alsace), Amani-Kwenu et Un Seul but (Suisse), le confrère père Adrien de Bukavu et tant d'autres personnes qui ont facilité l'aboutissement de ce projet.

 

Le 15 août, nos jeunes prévoient un concert pour fêter l'inauguration de cette oeuvre et la fin du confinement. C'est la reprise progressive de la vie ordinaire en ce jour de fête de l'Assomption de la Viege Marie à qui nous avons dédié ce Centre de formation.

 

Il faut dire que cette bibliothèque est la seule dans le milieu rural, sur un rayon de 100km, qui soit ouverte au grand public. D'autres (aussi rares) appartiennent aux institutions ecclésiastiques (séminaires).

 

Avec ma profonde gratitude et en communion de prière.

 

P. Roger Rubuguzo Mpongo

 


Nous avons passé une belle fête  de l'Assomption dans la joie et l'allégresse  au Foyer de Paix. C'était  l'inauguration  de la bibliothèque  de notre Centre de formation  polyvalentes  : dernière étape  pour la mise en place des espaces des rencontres intercultuelles, au pôle  recherche  de notre association. 

 

Nous sommes très reconnaissants envers toutes les personnes qui nous ont prêté  mains fortes pour cette réalisation d'un complexe culturel  où  nos étudiants  et nos collègues viendront  se ressourcer et s'enrichir de tout ce qui peut nous aider à  sortir des "conditions moins humaines  vers les conditions  plus humaines" comme le souhaitait déjà le pape  Jean XXIII, avant le concile Vatican II. 

 

Pour nous, cette attention à l'humain est la voie la plus sûre pour rencontrer le divin et pour en vivre en vérité.

 

 Ce chemin d'humanité est un lieu de rendez-vous pour un peuple assoiffé  de libération et de développement intégral. 

 

Nous y sommes engagés comme dans une mission sans frontières et rendons grâce  à  Dieu pour sa présence  et sa protection.

 

Qu'Il vous bénisse et vous comble de joie.

 

Amicalement, 

 

P. Roger Rubuguzo Mpongo 

 


Les enfants au Foyer de Paix - Grands Lacs


TEMPS DES SEMAILLES EN LIGNE

Après beaucoup d'hésitations sur la stabilité des pluies,  par peur du changement climatique, nous avons finalement décidé de commencer les semailles (en ligne) sur le site du   Foyer de paix à Kambehe 2. Habituellement, les semailles commencent au début du mois de septembre, presqu'au même moment que la rentrée scolaire. C'est pourquoi, ce mois est souvent redoutable pour les familles pauvres qui doivent répondre au même moment aux besoins des frais et fournitures scolaires, de semences pour leurs champs et le repas familial. Et lorsque s'y ajoute les frais des soins médicaux et d'autres besoins fondamentaux !

 

 

Les petites structures de Mutuelles de solidarité (MUSO) que nous avons inscrites dans l'organisation du Foyer de Paix commencent à porter ses fruits : elles sont devenues la roue de secours pour les bénéficiaires qui sont en difficulté parce qu'elles peuvent offrir un crédit aux membres, selon le capital de chaque MUSO. C'est dans cette caisse que nous offrons un coup de pouce issu des dons que nous recevons occasionnellement ou de nos activités génératrices de revenus telle que notre briqueterie de Nyangezi.

 

Aujourd'hui, nous avons aussi débuté la composition des composts en vue de l'engrais organique à base du fumier de nos bêtes. Nous enverrons bientôt les photos de notre engagement écologique.

 

 

Merci pour tout ce que vous apportez à notre mission sur ce terrain miné de la région  des grands lacs africains. Nous espérons toujours à l'avénement d'une paix durable.

 

Union de prière,

 

 

Roger

 

Supplément d'information sur notre technique agricole. Nos étudiants forment les paysans à cultiver autrement : pas toujours facile de convaincre les mamans de changer leurs habitudes traditionnelles de semailles. Mais, elles ont déjà vu la différence dans la production et certaines (une minorité) commencent à l'expérimenter chez elles, du moins pour celles qui possèdent encore un jardin !

 

 

C'est l'avantage du champs communautaire devenu champ expérimental du "construire en se construisant".

 

 

Voilà une belle aventure agricole, écologique et économique domestique dans laquelle nous sommes embarqués en ce temps où le confinement me permet de prolonger mon séjour chez moi, auprès des exclus et des personnes vulnérables. J'en suis moi aussi, c'est pourquoi le langage passe bien entre nous (moi et elles).

 

 


COMPOSTAGE

Notre équipe écologique est composée  de 10 personnes et accompagnée par nos deux stagiaires Alain et Arlette.

 

Grâce à l'engrais organique issu de la bouse de nos bêtes (lapins, chèvres, vaches) nous allons nourrir notre espace agricole et espérons produire beaucoup de légumes pour répondre à ces besoins alimentaires. Oui, il n' y a pas de PAIX sans PAIN.